Retour ISAE Supaero

Enseignant-e Chercheur-se en Fabrication Additive métallique - FDP n°737

Enseignant-e Chercheur-se en Fabrication Additive métallique - FDP n°737

  • Contrat :CDI
  • Temps de travail :Temps plein
  • Expérience :De 2 à 5 ans
  • Niveau d’études :Doctorat, Bac+8
  • Salaire :Entre 34000€ et 61000€ brut annuel

Catégorie A - Date limite de réception des candidatures : 31/05/2021

Enseignant-e Chercheur-se en Fabrication Additive métallique

Instrumentation, contrôle et surveillance des procédés FA

Poste permanent, ouvert aux fonctionnaires et aux contractuels (3 ans renouvelable).

"Contrat de travail conforme à la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’État, notamment son article 4-2 et au décret n° 86-83 du 17 janvier 1986 modifié relatif aux dispositions générales applicables aux agents non titulaires de l’État."


Contexte

Leader mondial de l’enseignement supérieur dans le domaine de l’ingénierie aérospatiale, l’ISAE-SUPAERO propose une gamme complète et unique de formations scientifiques de haut niveau incluant la formation ingénieur ISAE-SUPAERO, 6 écoles doctorales, le Master of Science international en ingénierie aérospatiale, 16 mastères spécialisés et la formation ingénieur par apprentissage ISAE-SUPAERO.

L'ISAE-SUPAERO développe des formations pluridisciplinaires de haut niveau scientifique et pilote une recherche active et reconnue sur un très large spectre de domaines qui va au-delà de l'aéronautique et de l'espace, comme l'énergétique et les systèmes autonomes.

Ces activités de formation et de recherche, pour lesquelles l’Institut est un acteur incontournable par sa double action de formation des futures générations d’ingénieurs et de recherche innovante autour de solutions en rupture technologique, accompagnent la transition énergétique, intègrent les objectifs du développement durable, participent à la réduction de l’empreinte environnementale du transport et contribuent ainsi à la mutation du secteur aéronautique.

Au niveau international, l’Institut est membre des réseaux T.I.M.E et PEGASUS et coopère avec les meilleures universités européennes (Cranfield, TU Delft, KTH Stockholm, ETSIA Madrid, TU Munich, Rome, Milan, Turin, …), nord-américaines (MIT, Caltech, Stanford, Berkeley, Georgia Tech...), d’Amérique Latine et d’Asie.

La communauté académique de l’ISAE-SUPAERO comprend plus de 100 enseignants et chercheurs, plus de 1800 intervenants issus pour moitié de l’industrie et près de 1700 étudiants.

Chaque année, plus de 30 % des diplômés de l’Institut sont des étudiants internationaux et le réseau des anciens comprend plus de 20000 anciens diplômés.

Le Département de Mécanique des Structures et Matériaux (DMSM) est l’un des cinq départements de Formation et de Recherche de l’ISAE-SUPAERO. Ce département  mène les activités de formation, recherche et innovation liées au développement des modèles, méthodes et essais pour la Mécanique des Structures et Matériaux, ainsi que celles liées à la conception et fabrication mécanique des structures aérospatiales.

Au sein des différentes formations de l’ISAE-SUPAERO, le DMSM est en charge des enseignements dans les domaines de :

·  la mécanique des solides indéformables et déformables ;

·  le calcul et le dimensionnement des structures minces et systèmes de transmission ;

·  la mécanique des matériaux pour les structures aérospatiales ;

·  la conception & la fabrication des éléments structuraux.

En cohérence avec la politique de recherche de l’Institut, et en lien avec les autres départements, les activités de recherche des enseignants-chercheurs du DMSM visent à l’élaboration de méthodes et outils de conception et de fabrication de structures aérospatiales à l’usage de l’ingénieur.

Ces activités de recherche s’effectuent au sein de trois groupes de recherche de l’Institut Clément Ader (ICA) : Unité Mixte de Recherche du CNRS (UMR CNRS 5312 ICA), dont l’ISAE-SUPAERO est l’une des tutelles au même titre que l’Université de Toulouse 3, l’INSA de Toulouse et l’IMT Mines Albi. L’ICA présente la particularité d’avoir trois localisations géographiques (Toulouse, Albi, Tarbes) et d’être structuré en 4 groupes de recherche et 3 axes transverses, voir https://institut-clement-ader.org/. 

Les chercheurs du DMSM et de l’ICA-Albi ont entrepris depuis 2015 des travaux de recherche sur la fabrication additive métallique. Cela s’est traduit par des investissements de grande ampleur : technologie lit de poudre (machine SLM 125) installée en 2015 à l’ICA-Albi, technologie de dépôt de poudre (machine BeAM Mobile) installée en 2020 au DMSM.

Ces équipements constituent la plateforme de fabrication additive de l’ICA. D’autres investissements sont d’ores et déjà prévus sur la période 2022-2026 : des machines de fabrication additive composites et une station de dépôt filaire métallique (WAAM).

Un axe de recherche transverse est constitué au sein de l’ICA afin d’animer les activités de recherche autour de la fabrication additive. En ce qui concerne les partenariats, cet axe transverse est membre du GDR CNRS 2089, Alliages métalliques par/pour la fabrication additive (ALMA), et la  plateforme de fabrication additive de l’ICA est membre d’AddimAlliance : alliance, créée à l’initiative d’Aerospace Valley, qui regroupe les plateformes de FA des régions Occitanie et Nouvelle Aquitaine.

Les activités de recherche sur les matériaux métalliques menées dans cet axe transverse FA se distribuent selon trois thèmes :

1.    Relations procédés FA - matériaux - propriétés d’usage : ce thème concerne :

·   La compréhension et la maîtrise de l’influence des paramètres procédés sur la qualité des pièces fabriquées par FA ;

·   L’optimisation des microstructures de FA et post-traitements thermiques ;

·   La tenue mécanique de pièces élaborées par fabrication additive ;

·   La mise en œuvre de matériaux nouveaux / hautes performances et de système multi-matériaux par FA.

2.    Optimisation et surveillance des procédés, trajectoires et instrumentation : ce thème concerne :

·    La caractérisation in-situ des champs thermiques en mécaniques en FA métallique ;

·    L’hybridation des procédés et la réparation : SLM, DED, usinage;

·    Les stratégies et technologies de fabrication des pièces complexes et/ou de grande taille.

3.    Simulation numérique des procédés et optimisation topologique : ce thème concerne :

·    L’optimisation topologique et l’écoconception (HPC, MNA,…) ;

·    La simulation numérique des procédés (modèles analytiques, modèles multi-échelles, EF,…).

Dans ce contexte recherche et formation, le recrutement d’un(e) enseignant-chercheur au DMSM vise à renforcer l’axe transverse fabrication additive de l’ICA par une personne, experte en procédés de fabrication additive métallique, qui assurera le lien entre ces trois thèmes en s’appuyant sur ses compétences expérimentales et sa maîtrise technique et scientifique des procédés associés, ainsi qu’à renforcer l’équipe pédagogique en vue de moderniser les modules de conception et de fabrication des structures aérospatiales de l’ISAE-SUPAERO. Cette personne participera activement à la mise en place de nouveaux modules notamment en lien avec l’ingénierie simultanée, l’usine 4.0 et la fabrication additive.


Profil de candidat recherché :

Profil du.de la candidat.e

Le.la candidat.e devra être titulaire d’un doctorat en mécanique / mécanique des matériaux / procédés de fabrication, avec un goût prononcé pour l’expérimentation. Une expérience significative en enseignement dans les domaines précités à un niveau de second ou troisième cycle, est fortement souhaitée.

La personne recrutée sera amenée à prendre en charge une activité transverse entre les trois thèmes de recherche de l’axe fabrication additive à travers une capacité avérée à mener des expérimentations avec mise en place d’instrumentations adéquates. En conséquence, la connaissance des procédés de fabrication additive métallique, ainsi que des compétences en instrumentation et mesures expérimentales sont donc incontournables. La connaissance du comportement des machines numériques et de leur pilotage sera aussi importante pour l’amélioration continue des procédés de FA. Des compétences dans le domaine de la métallurgie (solidification, effet de l’environnement,…) seraient un plus pour analyser les phénomènes mis en jeux dans ces procédés.

La maîtrise de l’anglais est indispensable. Compte tenu des projets de développement international de l’Institut, une expérience internationale significative sera appréciée. Enfin, curiosité, ouverture d’esprit et volonté de porter des projets novateurs sont recherchées en sus des critères de qualité académique.

Missions

Enseignement : l’enseignant-chercheur recruté prendra en charge les enseignements CAO/FAO, fabrication additive et soustractive dispensés à l’ISAE-SUPAERO dans les différents cursus. Il participera à la modernisation des modules de conception de systèmes mécaniques et de conception-fabrication des aérostructures, à la mise en place de nouveaux modules notamment en lien avec l’ingénierie simultanée et l’usine 4.0. Il mettra en place et encadrera des travaux pratiques et des projets étudiants (PREX, PIR, MAE,…) en lien avec la conception et la fabrication.

La candidate ou le candidat codirigera,  à terme, avec son homologue de l’IMT Albi le mastère spécialisé « Advanced Manufacturing Processes for Aeronautical Structures, AMPAS » (mastère spécialisé codirigé avec l’IMT Albi). Elle ou il assurera le bon déroulement des modules gérés par l’ISAE-SUPAERO.

Recherche : la personne recrutée aura pour mission de mener une recherche à caractère fortement expérimental en s’intéressant particulièrement au procédé de dépôt (de poudre et filaire) et à l’instrumentation des machines de fabrication additive existantes et futures. Elle intégrera le groupe de recherche SUMO de l’ICA,  plus particulièrement l’axe transverse fabrication additive dans lequel elle travaillera en étroite collaboration avec les membres de cet axe et les personnels techniques et scientifiques travaillant sur cette thématique. Elle assurera le bon fonctionnement de ces installations en s’appuyant sur la plateforme technologique de FA de l’ISAE-SUPAERO, composante toulousaine de la plateforme de fabrication ICA. Elle développera des relations nationales et internationales sur ce thème et nouera des relations avec le tissu industriel régional et national s’intéressant à la fabrication additive. Elle contribuera au rayonnement de l’ISAE-SUPAERO et de l’ICA par la publication scientifique, la participation à des conférences et l’encadrement des projets de recherche étudiants et des thèses de doctorat.


Modalités de candidature

Les dossiers de candidature devront comprendre :

·  Une lettre de candidature,

·  Un curriculum vitae faisant état des activités d'enseignement, des travaux de recherche et, éventuellement, des relations avec le monde économique et industriel (10 pages maximum),

·  A la discrétion des candidats, des lettres de recommandation,


Pour en savoir plus 

·  Laurent MICHEL, chef de Département Mécanique des Structures et Matériaux (DMSM)

Mel : laurent.michel@isae-supaero.fr

·  Anis HOR, co-animateur de l’axe transverse Fabrication Additive, Institut Clément Ader

Mel : anis.hor@isae-supaero.fr

·  Catherine MABRU, co-animatrice de l’axe FaMEU (SUMO), Institut Clément Ader

Mel : catherine.mabru@isae-supaero.fr

Rémunération selon l’expérience professionnelle.

Date limite de réception des candidatures : 31 mai 2021

Date de prise de fonctions : 1er septembre 2021

Conformément à notre démarche Responsabilité Sociétale, notamment en faveur de l’accueil et de l'intégration des personnes en situation de handicap, cette offre est ouverte à tous.

  • Notre adresse

    10 Avenue Edouard Belin, 31400 Toulouse, France
    Vous souhaitez calculer le temps d'accès ? Cliquez-ici